portrait de Corinne Verdier devant un box vélo pour l'article de l'Essor 42
Revue de presse

« Pas de stationnement, pas de vélo »

La société Altinnova, basée à Bonson, innove afin de développer et concevoir des outils facilitant la vie des cyclistes. Elle propose notamment des systèmes de stationnement des vélos que les collectivités sont de plus en plus nombreuses à s’approprier.

« Le stationnement est le cœur du problème des cyclistes : pas de stationnement, pas de vélo, relève en souriant Corinne Verdier. Il y a une vraie question autour du stationnement résidentiel et du vélo ». En 2003, elle a lancé avec son associé Julien Lefebvre la société Altinnova qui compte 27 salariés (avec deux embauches en 2019). Installée à Bonson, l’entreprise produit des accessoires permettant de faciliter l’usage du deux-roues. Des racks à vélo portatif permettant d’installer ponctuellement une solution de stationnement sur des lieux d’événementiel, des stations de gonflage à disposer sur l’espace public ou dans les entreprises, mais aussi des consignes autonomes, genre de parkings couverts sécurisés permettant de stationner les vélos en toute sécurité, en passant par des petits abris qui, installés sur une place de stationnement de voiture permettent de garer six vélos.

« Ces dispositifs ont été pris d’assaut par les usagers », note Corinne Verdier, qui vient de remporter un marché de la Ville de Paris où sont déployés des abris à vélo permettant, dans une première phase, le stationnement de 300 cycles. Mêmes opportunités à Grenoble, où le plan vélo est très avancé et ou un parking de 1 150 places a été installé. « C’est une ville qui travaille également sur la signalétique, la matérialisation des itinéraires, et cette approche globale permet d’aller encore plus loin avec l’installation d’outils permettant le confort des usagers ». A noter que l’entreprise développe et conçoit ses produits, via sa filiale Altisteel, spécialisée en tôlerie, et équipera bientôt les aires de co-voiturage de Loire Forez Agglomération. L’entreprise qui affiche un chiffre d’affaires de 5,5 M€ et une croissance de 40 % entre 2018 et 2019, est présente depuis un an dans le catalogue de la Centrale d’achat du transport public.

C’est notamment via cet outil que les collectivités se sont équipées durant la crise sanitaire et après le confinement pour agrémenter les « coronapistes » cyclables, destinées à désengorger les transports en commun. « Plus de 6 000 places de stationnement pour les vélos ont été créées partout en France, certaines par l’intermédiaire de consultations classiques, d’autres par ce catalogue », précise Corinne Verdier dont l’entreprise développe également les outils connectés permettant la gestion par les usagers et les collectivités des box sécurisés.

article de L'Essor : "Pas de stationnement, pas de vélo"

Retrouvez l’article complet de L’Essor en ligne ici

À lire aussi

Évènements

Altinnova participe au 23e Congrès de la FUB à Rennes

En tant que concepteur-fabricant d’aménagements cyclables depuis maintenant 20 ans , Altinnova est conviée pour la 7e fois consécutive au congrès de la FUB. Cette 23e édition se tiendra dans la Ville de Rennes, les 9 et 10 mars 2023. De par les actualités, on assiste à une réelle prise de conscience des dégâts de...
Actualités

Excellente année 2023 !

En route pour une nouvelle année 2023 toujours plus vélo ! Sans aucun doute, 2022 aura été une année marquante à plus d’un titre pour nous tous. Chez Altinnova® nous retiendrons des étapes importantes en faveur du vélo : le renforcement de notre équipe avec de nouveaux talents pour faciliter la vie des cyclistes, le lancement...
Revue de presse

« Altinnova redonne sa place au vélo »

« Créée en 2003, Altinnova est devenue une référence en matière de création de solutions concrètes pour une meilleure utilisation du vélo… » Le journal « Le Pays » fait paraître un nouvel article, et il parle de nous ! Nous retrouvons dans l’article « Altinnova redonne sa place au vélo », une brève présentation de la création de l’entreprise. De...